Arts du fil, Ateliers, Crochet, Débuter

Ateliers de fin d’année

Plus que 3 mois (même pas) en 2021. Je viens de publier les informations sur les ateliers d’octobre. Le thème : mini-citrouille au crochet. Et pour la première fois, j’ai créé moi-même le patron.

Mini-citrouilles de mon invention pour apprendre le crochet

Je suis déjà en train de plancher sur les ateliers de novembre et décembre. Si tout va bien, il s’agira de décorer le sapin et d’emballer des cadeaux de manière durable. Affaire à suivre…

Ateliers

J’peux pas, j’ai atelier !

Cela fait longtemps que je n’ai plus écrit sur ce blog mais cette fois, ça y est !

Le logo est affiché. Le programme est établi. Le formulaire d’inscription est en ligne. Les premiers ateliers auront lieu cet été. Vous les trouverez dans la rubrique dédiée, fraîchement ajoutée au menu.

À bientôt irl (in real life) !

Kits TOFT
Kits TOFT pour les premiers ateliers
Arts du fil, Crochet

Un faisan doré pour la nouvelle année

Comme promis, après la Reine des neiges du calendrier de l’Avent, je vous présente l’oiseau réalisé durant le crochetalong de Toft entre Noël et nouvel an (j’ai appris qu’on disait Twixmas) : Calvin, le faisan doré.

Calvin, le faisan doré, modèle et laine Toft

Le mois de décembre (plus le tout début janvier) a été intense pour mon crochet : le rythme était très soutenu. Les résultats sont à la hauteur mais en ce début 2021, je vais un peu freiner sur les mailles serrées. Bien sûr, j’ai toujours des projets en cours, mais pas d’agenda précis pour ceux-ci.

Côté publications, vous pouvez suivre sur Facebook et Instagram ma participation au challenge « Mon business 2021 », lancé par « les entrepreneuses créatives », alias Sophie-Charlotte Chapman et Sandrine Franchet, à qui on doit plusieurs ouvrages sur l’entrepreneuriat créatif. Au programme : un thème par jour pour vous en dire plus sur moi et sur les ateliers de l’épi roux.

Bonne année 2021 !

Arts du fil, Calendrier de l'Avent TOFT 2020, Crochet

La Reine des Neiges pour vous souhaiter un joyeux Noël

Le calendrier de l’Avent Toft prend fin et on peut dire que cette édition a été intense. J’ai réussi à garder le rythme et, aujourd’hui, je vous présente la Reine des Neiges réalisée.

La Reine des Neiges du calendrier de l’Avent Toft 2020, patron de Kerry Lord

Nous avons eu le choix pour plusieurs éléments et j’ai reçu énormément de retours positifs, notamment sur la chevelure de ma poupée. Je suis très touchée par toutes les réactions reçues sur les réseaux sociaux.

Pour ceux qui n’ont pas suivi sur Facebook ou Instagram, voici un retour en image sur le crochetalong de l’Avent 2020.

Je suis très contente du résultat final et c’est aussi très gai de voir les poupées des autres sur les réseaux sociaux. Rois, sorciers, fées… Elles sont toutes différentes.

Les ateliers de l’épi roux vous souhaitent un joyeux Noël et vous retrouvent bientôt pour un autre crochetalong.

Arts du fil, Calendrier de l'Avent TOFT 2020, Crochet

Santa Claus is coming…

1er dimanche de l’Avent hier, 1er décembre et 1er jour du crochetalong de l’Avent Toft demain, Noël arrive et je dévoile enfin le Père Noël réalisé fin de l’année dernière et début de cette année.

Père Noël, modèle Toft

À partir de demain, vous pourrez suivre l’évolution quotidienne de la poupée du Calendier de l’Avent Toft sur Instagram et Facebook. Je ne pense pas que je publierai tous les jours sur le blog mais je posterai le résultat.

Cette année, dès le 26 décembre, un 2e crochetalong de fin d’année Toft commencera. Il s’agira de crocheter un oiseau avant le nouvel an. Un peu comme aux alentours de Pâques où Toft a organisé un crochetalong informel sur Instagram, pour crocheter Pascal, le canard mandarin.

Pascal, le canard mandarin, modèle de Toft

Décembre sera une fois encore un mois de mailles serrées !

Feutrage à l'aiguille

Mission dragées de baptême version 2020

Devenue une deuxième fois marraine, j’ai récemment mené une nouvelle mission dragées (pour la première mission, voir Mission dragées de baptême version 2011). Cette fois, c’est armée de mon matériel de feutrage et de laine cardée (le tout de chez Ô Merveille) que j’ai réalisé une série de boîtes. Inspirée par le thème de l’espace, j’ai choisi d’apposer des fusées en laine feutrée sur des boîtes en carton, achetées toutes faites cette fois.

Le « prototype »

Soyons honnête, feutrer une fusée, ça prend un peu de temps et je n’ai pas commencé très à l’avance. Le feutrage en série a donc été intense. Après avoir réalisé une fusée modèle, j’ai réalisé toutes les fusées blanches de base, avant de passer aux détails sur chacune.

Feutrage de fusées en série

Grâce à un plateau sur coussin, j’y ai passé plusieurs soirées devant la télé, rythmant les programmes du bruit régulier de l’aiguille qui entre et sort dans la laine. Tcht, tcht, tcht, tcht…

Feutrage intensif devant la télé

Ensuite, il n’y avait plus qu’à coller les fusées sur les boîtes, ajouter quelques étoiles au feutre doré, le prénom, la date de naissance, remplir et fermer les boîtes.

Les boîtes de dragées terminées

Pour les parents, j’ai collé la même fusée feutrée sur une jolie boîte en carton avec des étoiles.

La boîte pour les parents

Pour les parrain et marraine -car cette fois, je me suis fait un contenant personnalisé également-, j’ai décoré des mugs à l’aide de feutres marabu pour porcelaine. Le motif ? Une fusée et des étoiles aussi évidemment !

Mon compagnon m’a aidée à transformer l’emporte-pièce utilisé pour le feutrage en un pochoir pour dessiner sur les mugs et, après quelques tests du matériel, j’ai reproduit le dessin sur les mugs. Ils devaient ensuite passer au four pour fixer le décor. On était la veille du jour J, plus de marge d’erreur possible et, heureusement, tout s’est bien passé. Chacun a eu sa part de dragées et son motif spatial.

Carterie au tampon, Mosaïque

Mission dragées de baptême version 2011

En 2011, je suis devenue marraine pour la 1ère fois. Traditionnellement, qui dit marraine dit dragées pour le baptême et chez moi, qui dit dragées dit réalisations faites main.

Ainsi, pour le baptême de ma filleule, Ilona, il y a 9 ans, j’ai réalisé de petites boîtes sur base d’un pliage très simple, sur lesquelles j’ai collé l’impression au tampon embossée d’une fillette. Le tampon venait de la gamme Artemio. L’embossage est une technique qui utilise une poudre qui se colle à l’encre encore fraîche du tampon imprimé, et que l’on fait gonfler à l’aide d’un pistolet à chaleur (ou autre source de chaleur mais le pistolet ad hoc est plus pratique). J’utilise souvent cette technique pour réaliser des cartes de vœux.

Boîtes de dragées réalisées à l’aide de la technique des tampons et de l’embossage

La mise en œuvre était assez simple, pour un résultat très mignon et coloré.

Boîtes de dragées réalisées à l’aide de la technique des tampons et de l’embossage

J’ai aussi réalisé des contenants pour dragées un peu plus élaborés pour la maman et le parrain : une boîte à bijoux et un pot à crayons en mosaïque.

Boîte à bijoux « éclat du soleil » et pot à crayons « 4 saisons » en mosaïque

Ilona signifiant « éclat du soleil », j’ai choisi un soleil comme motif ; et le parrain étant météorologue, je me suis amusée à évoquer les 4 saisons sur les 4 faces de son pot à crayons. Les dessins sont un peu naïfs mais l’ensemble était cohérent.

Je ne fais pas souvent de mosaïque parce que ça demande plus de place et de matériel que les arts du fil. C’est moins spontané, il faut avoir le temps et la place pour s’installer sur un projet mais c’est un loisir que j’aime particulièrement et que je trouve vraiment relaxant.

Boîte à bijoux « éclat du soleil » en mosaïque

Si j’évoque ce souvenir 9 ans plus tard, c’est parce que je me suis à nouveau prêtée au jeu de la réalisation de boîtes de dragées récemment. Dans un toute autre style, à découvrir bientôt…

Arts du fil, Crochet, Non classé

Potirons d’octobre

Je n’ai jamais été une grande fan d’Halloween. À vrai dire, je sursaute pour un rien. Mais j’adore les potirons et il m’arrive de me laisser tenter par la réalisation d’une lanterne ou d’un bricolage sur le thème de cette cucurbitacée.

Il y a 3 ans, j’ai découpé des lunettes et gravé une cicatrice pour une lanterne sur le thème « Harry-lloween Potter ».

Harry-lloween Potter (octobre 2017)

Cette année, le potiron que nous avions simplement acheté pour faire de la soupe m’a inspirée. Je le regardais dans la cuisine en le trouvant trop beau pour ne pas le transformer. Sa queue me faisait penser à la houppette de Tintin ou… à un personnage de BD plus jeune et plus récent, d’un bédéiste que j’adore : Zep.

Voici donc ma lanterne d’Halloween 2020 : « Po-Titeuf-ron ». (Oui, je sais… les jeux de mots…)

Po-Titeuf-ron (octobre 2020)

Et évidemment, nous avons aussi des citrouilles au rayon crochet. Celles-ci ont été faites d’après un patron TOFT super simple de l’an dernier.

Il n’y a jamais beaucoup d’enfants qui sonnent à notre porte et, cette année, il n’y en aura pas. Mais j’espère que ma lanterne fera sourire quelques passants…

Happy Halloween !