Bibliothèque créative, Débuter, Feutrage à l'aiguille

Piquée par le virus du feutrage à l’aiguille

Au début, la laine feutrée, ça m’évoquait un pull lavé dans de l’eau trop chaude ou des chouchous pour cheveux plutôt bohèmes réalisés dans de l’eau savonneuse. Pas trop mon truc en bref…

Puis, j’ai découvert un livre dans la bibliothèque de mon boulot, montrant de jolies réalisations figuratives à base de laine cardée, feutrées à sec, simplement en piquant la laine avec une aiguille. Un jour, à la faveur d’une promo, je me suis acheté des kits de laine à feutrer mais je ne savais pas trop qu’en faire. Je me suis donc acheté un livre (un autre) sur le thème : Je découvre le feutrage à l’aiguille de Séverine Creton. J’ai aussi commencé à faire des recherches sur Pinterest et le web en général.

JeDecouvreLeFeutrageALAiguille_cover
 » Je découvre le feutrage à l’aiguille » de Séverine Creton

Il s’est écoulé un important laps de temps entre l’achat des kits, du livre, du matériel de base et le jour où j’ai sauté le pas. Mais en septembre 2017, j’ai créé une première tortue en laine feutrée, grâce aux indications de Séverine Creton. Ceux qui me suivent sur Instagram la connaissent déjà.

IMGP3442
© YAD – Tortue en laine feutrée à l’aiguille, « Je découvre le feutrage à l’aiguille » de Séverine Creton (réalisation : septembre 2017)

Lors de mes recherches sur la technique du feutrage à l’aiguille, j’ai découvert l’univers Ô Merveille et je suis complètement tombée sous le charme. Les créations présentées sur le site internet sont toutes très belles et les tutos proposés sont très clairs. De plus, la créatrice de cet univers m’inspire à plus d’un titre puisqu’elle a créé ses propres ateliers. (C’est donc possible !)

En mars dernier, j’ai pu accéder au matériel vendu par Ô Merveille au salon Créativa de Bruxelles. Je me suis vraiment fait plaisir à ce stand, sans modération : aiguilles, manche, emporte-pièces, laine cardée, protège-doigts (oui, ça fait très mal quand on se pique les doigts), supports pour mobiles.

Quelques mois plus tard, voici le résultat :

  • Une broche nuage, d’après une idée Ô Merveille
IMGP3400
© YAD – Broche nuage, d’après une idée Ô Merveille (2018)
  • Une broche « Caramel, chat tigré »
IMGP3402
© YAD – Broche « Caramel, chat tigré »
  • Un magnet « Siyah, chat noir »
IMGP3428
© YAD – Magnet « Siyah, chat noir »

Si quelqu’un connaît la recette pour coller de la laine feutrée sur une broche ou un magnet, je suis preneuse. J’ai utilisé mon pistolet à colle mais je ne suis pas convaincue.

Et enfin, je suis fière de mon premier cadeau de naissance en laine feutrée : un mobile « Compter les moutons », d’après une idée Ô Merveille également. Mon compte Instagram évoquait déjà son évolution.

C’est le premier mobile que je réalise et ce ne sera certainement pas le dernier. Ça me permet de changer des cadeaux de naissance brodés, crochetés ou tricotés. Je suis fière d’avoir ajouté une corde à mon arc et j’ai un tas d’idées en tête. C’est juste moins facile à emporter, notamment dans le train, qu’un encours de broderie, crochet ou tricot.

Publicités